[creation site internet] [creation site web] [logiciel creation site] [intérieur capitonnage Peugeot 203]
[intérieur capitonnage Peugeot 203]
[photos - Ardennes]
[restauration de ma Peugeot 203 berline de 1957]

© Rémy Grangeot

© Rémy Grangeot

© Rémy Grangeot

© Rémy Grangeot

Refaire l’intérieur comme à l’origine de (1957) ou refaire un interieur original  ? pour cette deuxiéme possibilité une dificulté de taille : serions nous capable de réaliser ce travail d’habitude réservé à un tapissier ? Nous tentons l’aventure : voici comment nous avons procédé : En 1985 nous achetons les revues Nitro et Customania , Rod et Custom , où un article est paru avec photos sur la réalisation du capitonnage d’une voiture américaine .
Il à fallu démonter les anciens panneaux de porte , la banquette arrière , les deux sièges avant .
Acheter 9 m2 de velour bleu , une plaque de mousse de 5 cm d’épaisseur , des boutons à deux trous et des boutons en velour mis sous presse à la mercerie pour les siéges et la banquette . Du fil trés solide , des clous tapissier , quatre planches en contre plaqué découpées suivant la forme des portes , un quadrillage est déssiné , des trous sont fait afin de passer le fil et de tendre les boutons , des trous sont percés pour les poignées de porte , les agraphes de porte . Deux cartons rigides sont dessinés en forme de cercle cousu sur le velours , pour les poignées de léve vitre et les poignées de chaque porte  . Les deux sièges d’origne étant peux comfortables , deux nouveaux sièges moderne sont achetés à la casse , le tissus retiré servira de patron  . Le velours cousu est posé sur ces siéges . Huit boutons de velours sont posés et tendus pour faire aparaitre les plis du velours . Le plus dificile à réaliser était la banquette arrière d’origine . Pour qu’elle soit confortable une épaisseurs de 10 cm demousse sont apliqués sous le velours .Les dimenssions n’étant plus les mêmes, il a fallut faire un patron sur mesure . Pour la plage arrière nous avons repris la plaque en carton rigide servant de modele et nous avons utilisé le même principe de quadrillage mousse épaisse , boutons , petits clous , fil . Trois semaines de travail , ouf , c’est enfin terminé . Il faut tout remonter , nous sommes satisfait de notre travail , le resultat escompté est là . Actuelement il me reste le pavillon de toit à changer .

En 2002 , Joints de porte , de coffre arrière , et de toit ouvrant neuf
galon de porte neuf aux quatre portes
2003 purge et verification des freins , garnitures changées .
je remplace le liquide de freins par un liquide cilicone plus cher mais qui prend moins l’humidité

© Rémy Grangeot

Le Capitonnage en 1985